Apres qu’ils eurent partage le matinal dejeuner du chasseur, servi sur la souple peau flottante qui

Je vous ecoute. Le justicier s’enfuyait, tenant a la main son fusil fumant. et ma conscience.

Le vieillard joignit les mains en le regardant avec une expression d’indicible reconnaissance, et il s’evanouit. On n’en trouverait pas un autre a lui pareil! Le soir de ce jour, instruit de l’aventure de l’aigle par son ami le cantonnier, Parlo-Soulet, seul dans sa cabane, disait: –Faire servir une aigle des Alpes qui vole la-haut dans le ciel, a son amour de feniere (grenier a foin) avec une femme des Maures, ca, je n’y aurais jamais songe! De ce Maurin, pas moins, quelles idees il vous a! Mais tuer l’aigle juste quand elle a fini de vous rendre le service, ca, mon homme, ca me derange un peu dans l’idee que je me faisais de toi. Bientot il atteignit un monceau de ruines noiratres, eparses sans ordre sur la terre, et pres desquelles croissait un bouquet d’arbres dont les larges ramures ombrageaient autour d’eux le terrain dans une assez grande circonference. Vous, mon frere, attendez-moi patiemment sur place, au pied de cet olivier, et si le maitre de l’ane survient avant mon retour, vous lui expliquerez comment, par la permission de Dieu, nous le lui avons, pour une toute petite demi-heure, tres humblement emprunte. le cote jovial et gouailleur. . Ah! il epouse Tonia! Alors nous lui faisons une bonne farce! et qu’il se merite bien! –C’est bon; cache-toi dans le lit et mets ta tete sous les couvertures. Ne m’avez-vous donc pas reconnu deja? repondit railleusement l’aventurier. . Traitons, je le veux bien, je ne demande pas mieux meme; je suis un homme fort arrangeant comme vous le voyez, seulement n’exigez pas de moi de ces choses par dessus les maisons que je serais contraint de vous refuser, car, je n’ai pas besoin de vous dire que si vous etes decides, je ne le suis pas moins, et que tout en desirant une transaction avantageuse pour vous comme pour moi, ma foi, si vous etiez trop dur, je prefererais sauter avec vous, d’autant plus que j’ai le pressentiment que je finirai comme cela un jour ou l’autre et que je ne serais pas fache d’aller au diable en aussi bonne compagnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.